•  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les IXèmes Rencontres Internationales d’Arts Martiaux Historiques Européens de DijonPendant quatre jours, du 6 au 9 mai, Dijon est devenue la capitale mondiale des Arts Martiaux Historiques Européens. Comme chaque année, plus d’une centaine de passionnés, historiens, et combattants, venus de toute l’Europe se sont retrouvés dans une ambiance festive sur le campus de l’Université de Bourgogne, réunis à l’initiative de l’association De Taille et d’Estoc.

Cet évènement est l’occasion pour les pratiquants des Arts Martiaux Historiques Européens de discuter, partager, et échanger sur les progrès de leurs travaux et les buts et méthodes de leurs disciplines. L’événement était émaillé de plusieurs conférences et ateliers de pointe portant sur des points spécifiques de l’utilisation d’armes connues par la plupart des stagiaires :
– les prises et clés chez Peter von Danzig, par Mishael Lopes Cardozo (AMEK)
– Fühlen und Nachreisen (épée longue) dans la tradition liechtenaurienne, par Harald Winter (Dreynschlag, Autriche)
– la dague et la rapière selon Giganti, Capoferro, et Fabris, par Eugenio Garcia Salmones (AVEA, Espagne)

Les IXèmes Rencontres Internationales d’Arts Martiaux Historiques Européens de DijonD’autres ateliers abordaient des disciplines moins connues des AMHE :
– la serpe selon Paulus Hector Mair, par Reiner van Noort & Youval Kuipers (Order der Noorderwind, Pays-bas)
– le sabre dans l’armée britannique au XIXème siècle, par Matt Easton (Schola Gladiatoria, Londres)
– la hache selon Hans Talhoffer, par Christof Ritter (Zornhau, Allemagne)

C’était aussi l’occasion pour les participants de s’affronter lors de combats libres, armés de simulateurs d’armes de conception nouvelle dont il a beaucoup été question lors de cette édition (le but des AMHE étant de redécouvrir les gestes martiaux, et de pratiquer les disciplines martiales auxquels ils appartiennent, il est important de pouvoir utiliser des simulateurs très proches des armes originales tout en préservant l’intégrité physique des combattants).

Les Rencontres de Dijon permettent de plus, comme chaque année, de fédérer les forces vives des AMHE et de les organiser autour de lignes directrices communes qui sont à l’origine de l’épanouissement actuel de ces disciplines.

Cette année le tournoi officiel a vu pour la seconde fois consécutive,la victoire d’Axel PETTERSON de l’association suédoise Göteborgs Historika FäktSkola montrant ainsi à l’assemblée sa maîtrise difficilement contestable de l’épée longue.

Planches de Hans TalhofferAjoutez à cela les présences exceptionnelles de l’association ACTA, qui a présenté l’état des connaissances actuelles en gladiature romaine, et de Gaël FABRE, forgeron renommé, et vous obtiendrez un événement de rayonnement mondial dont la réputation de convivialité et de qualité n’est plus à faire. « Aller à Dijon » est désormais une étape essentielle pour tout pratiquant d’AMHE, et il serait impensable de rater la dixième édition, qui réserve d’ores-et-déjà de nombreuses surprises ! Rendez-vous est donné en mai 2011.

Pour plus d’informations sur les AMHE et De Taille et d’Estoc, nous vous invitons à visiter le site de l’association www.detailleetdestoc.com

Les IXèmes Rencontres Internationales d’Arts Martiaux Historiques Européens de DijonLes IXèmes Rencontres Internationales d’Arts Martiaux Historiques Européens de DijonLes IXèmes Rencontres Internationales d’Arts Martiaux Historiques Européens de DijonLes IXèmes Rencontres Internationales d’Arts Martiaux Historiques Européens de Dijon


  •  
  •  
  •  
  •  
  •