•  
  •  
  •  
  •  
  •  


Résumé d’un cours d’initiation au Kali

J’ai rencontré Julien Mignolet par hasard et c’est en discutant Arts Martiaux que j’ai appris qu’il enseignait le Jun Fan Kung-Fu, le Jeet kune Do, le Kali et le Silat. Trop pour un seul homme ? Pas quand on sait qu’il est un représentant français du style de Dan Inosanto !

Comme cela faisait longtemps que je voulais essayer le Kali, il m’a proposé de faire un cours d’essai. Rendez-vous pris, je me rends un jeudi soir à la petite salle de sport derrière le centre social des Hauts-Champs à Hem(59510). J’apprends en arrivant que le cours avait été annulé pour circonstances exceptionnelles mais comme il s’était engagé avec moi, j’ai eu droit à un cours particulier : chapeau !

Pour pratiquer, une tenue de sport dans laquelle on est à l’aise fait l’affaire. Il m’explique d’abord les spécificités du Kali et comment l’Art Martial philippin est en même temps respecté dans sa tradition et intégré dans le système Inosanto. Quelques mises au point sur la façon de tenir le ou les bâtons, la position de la main libre afin d’éviter les coupures ou d’en minimiser l’impact (on travaille aux bâtons comme avec des couteaux ou avec des machettes). Comme c’est un cours d’initiation, il m’évite le travail de cardio habituel, nous allons travailler la découverte en souplesse.

Échauffement avec des répétitions de 50 mouvements. Main droite, main gauche, coups avec effet ressort ou « traversants », vers le haut, vers le bas, avec ou sans déplacement. A la fin de l’échauffement, je sens bien les muscles de mes avants bras ; on a pas l’habitude de faire ces mouvements là !

Ensuite, côte à côte, nous allons faire des mouvements simples, des enchainements dans le vide et des déplacements. Julien est très pédagogue, repère mes forces et faiblesses, est toujours très attentif à ma position, me donne les termes techniques sans me noyer avec. Le cours est déjà bien avancé et une petite pause s’impose. Bien que je sois artisan et que mes mains ne soient pas fragiles, je commence à sentir venir des cloques entre le pouce et l’index !

Reprise avec cette fois-ci des enchainements à deux, l’un en face de l’autre, on frappe
dans un mouvement symétrique sur le bâton de son partenaire. Un enchainement de coups extérieur/intérieur en diagonale descendante à deux bâtons niveau tête. Puis le même en variant les niveaux, tête, cotes, genoux, sans s’arrêter … sauf quand je me trompe ! Deuxième enchainement, trois coups tête, trois coups ventre, toujours sans s’arrêter. Troisième enchainement, faire coup droit/revers d’une main puis de l’autre. Jusque là tout va plus ou moins bien alors on complique : on enchaine les enchainement !
Le 1, le 2, le 3 en non-stop. Enfin en presque en non-stop, je m’emmêle souvent !
On passe à un autre enchainement, Julien me montre le « Heaven Six » que j’avais souvent vu sur des vidéo et que je voulais justement apprendre ; cool ! Un peu dur à assimiler mais une fois acquit, le mouvement est très naturel à reproduire. Julien profite de ma relative facilité à faire le Heaven 6 pour me montrer comment on peut s’agenouiller, s’accroupir, s’allonger tout en défendant grâce à l’enchainement. Re-pause et pour le dernier 1/4 d’heure on passe à une légère mise en application. Chacun son tour on attaque à un seul bâton, l’autre pare et on profite de la riposte pour repartir sur une parade.
Alors je riposte simplement avec des coups aux cotes ou à la tête, Julien me montre comment on peut bloquer les deux mains de son adversaire avec des « Snakes » ou en « Trapping » pour pouvoir riposter librement. Le cours s’achève avec quelques exercices musculaires et quelques étirements.
Pour un karateka comme moi qui ne pratique pas les armes, le Kali est un vrai plus. J’ai compris le danger réel que représente un agresseur avec une arme blanche et l’intérêt réel de savoir les manipuler.

Merci encore à Julien Mignolet pour sa gentillesse, sa maitrise des Arts Martiaux et sa pédagogie.

 

Si vous étiez intéressé par la pratique du kali, je vous propose de vous tourner vers les organismes adequats afin de trouver un club près de chez vous.
JKDKS Nord
FMA Pulse
French Academy Martial Arts
Association Française de Self-Défense et Arts Martiaux Philippins
IKAEF


  •  
  •  
  •  
  •  
  •