•  
  •  
  •  
  •  
  •  

Championnat d'Europe 2009 de SumoCet article est tiré d’un entretien avec Richard Neal (chef logistique), organisateur du championnat d’Europe de Sumo, et des précisions trouvées sur le forum dédié à la discipline Info-sumo.net.. Il fait également suite à l’article que j’avais publié il y a quelques mois pour annoncer l’évènement : Championnat d’Europe 2009 de Sumo à Lausanne.

La participation

Les Championnats d’Europe de Sumo se sont terminés dimanche 23, à Renens près de Lausanne.

Chaque année entre juin et aout, un tournoi open est organisé dans différents pays.
Nous avons eu le championnat d’Europe en Suisse (à Lausanne) cette année. Elle s’était déroulée en Hongrie en 2007, en Pologne en 2008, et elle aura lieu en Russie en 2010 (à Moscou plus précisément).
C’est LA grosse compétition officielle de l’année.

Au cours de ces 3 jours de compétition se sont rencontrés plus de 400 lutteurs et lutteuses, accompagnés d’une trentaine d’arbitres (qui ont défilés pendant plus d’une trentaine d’heures de combat), venus de plus de 20 pays dont l’Italie, la Serbie et l’Allemagne. Il y avait « pas moins de 7 Champions du Monde en titre, 9 Champions d’Europe en titre et 4 médaillés d’Or des derniers World Games » d’après Richard Neal, organisateur de l’évènement.

Chaque compétitrice et compétiteur a combattu au maximum, 6 ou 7 fois pendant ces 3 jours de compétition.

Le lieu

Cette compétition se déroulait à la Patinoire de mallet, une salle omnisport.
La salle était coupée aux 2 tiers pour obtenir une surface de carré avec des gradins sur la périphérie.
Le dohyo (le cercle ou se déroule les combats – contrairement aux compétitions de judo par exemple ou il y en 2 ou 3) se trouvant bien sûr au centre.

La compétition

C’était une rencontre amateur, car comme vous ne le savez peut-être pas, il n’y a pas de professionnels en dehors du Japon (ce qui n’enlève rien à son caractère exceptionnelle dans le programme des compétitions mondiales). Cela signifie par exemple qu’il n’y a pas de « traditionnel ». Aucun grain de sel, par exemple, n’a été jeté dans le cercle.

Les femmes
Il y avait donc des femmes au cours de cette rencontre. Ce qu’il n’y a pas au sein des compétitions professionnelles (le sang de la femme étant considérée comme impure, elle ne peut entrer dans le cercle des combats).

Anecdote « La maire qu’on voit danser, le long du cercle sacré »
A la fin d’une rencontre au Japon, la remise des prix se met en place. La coutume veut que cela soit le maire de la ville qui remette les trophées aux vainqueurs, mais… horreur suprême, le maire cette année là, était une femme. Elle ne pouvait donc pas entrer dans le cercle remettre les prix. La solution fût donc de placer les lutteurs sur le bord du cercle tandis que madame le maire, à l’extérieur leur tendait leurs dûs.
(certaines sources parleraient d’une sénatrice qui aurait envoyé son adjoint)

J’avais une autre anecdote sur l’intrusion d’une femme dans le dohyo, mais on me dit dans mon oreillette qu’elle ne serait pas exacte. Je place donc mon veto sur cette partie en attendant d’en savoir plus.

Elles sont apparues officiellement en 1999 afin de permettre au sumo de postuler comme discipline olympique (les pourparlers – qui auront lieu en octobre – sur la capitale olympique de 2016, et pour laquelle Tokyo s’est présenté, sera sans doute déterminante dans ce choix). Le sumo était déjà présenté en démonstration en 1988 aux jeux olympiques de Séoul.

Elles ne sont pas en mawashi (le tissu qui enserre la taille des lutteurs) seul, mais en combinaison de lutte. Ils sont dans la même matière et se porte de la même façon. La différence entre le mawashi homme et femme se voit uniquement dans le pliage de l’entre jambe.

L’ukrainienne Olga Davidko, championne du monde 2008 était présente. Pour avoir une idée du niveau de la dame, il faut savoir que quand elle ne pratique pas le sumo elle est au K1 sambo… une passionnée de lutte.

Avant de vous permettre de regarder la seule vidéo que j’ai trouvé sur le net au moment ou j’écris cet article, un petit rappel sur les règles s’impose, car il y a deux façons de perdre un combat :
– se faire sortir du cercle
– toucher l’aire de combat avec autre chose que le dessous du pied
C’est pourquoi, autour du dojo, il y a 6 arbitres, dont l’arbitre central.

Là encore, certaines sources contradictoires ne me permettent pas de laisser l’article que j’avais écris sur la vidéo dans l’arbitrage pendant les compétitions de sumo. En attendant d’en savoir plus, je suspend cette partie aussi.

Place à la vidéo.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=0er_UIrujVE[/youtube] Montage de plusieurs combats
[youtube]http://youtube.com/watch?v=DFpiCMUBsy8[/youtube] Finale opposant Anna Metodieva (BUL) contre Svitlana Trosiuk (UKR)

 

Les résultats

Sont champions d’Europe 2009 dans la catégories : Séniors Hommes
Moins de 85 kg => OVERBOSCH Olle (P-B)
Moins de 115 kg => BAGHIROV Zaur (AZE)
Plus de 115 kg => TSABOLOV Batraz (RUS)
Open => PACZKOW Rbert (POL)
Equipe => GEORGIE

Sont championnes d’Europe 2009 dans la catégorie : Séniors Femmes
Moins de 65 kg => METODIEVA Anna (BUL)
Moins de 80kg => ALEKSANDROVA Anna (RUS)
Plus de 80kg => DAVYDKO Olga (UKR)
Open => ZHIGALOVA Anna (RUS)
Equipe => RUSSIE

Les résultats complets sont donnés dans le forum du site Info-sumo.net
Sumofr.net
Retrouvez quelques photos de l’évènements sur Bluewin


  •  
  •  
  •  
  •  
  •