• 17
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages

Entrainement pendant vos vacancesMême si nous sommes toutes et tous de bonne volonté à la fin des cours, vers la fin juin (au début des vacances scolaires), il n’est pas rare de nous retrouver début septembre (la rentrée) sans avoir lever le petit doigt… ni nos « grosses fesses », pour aller réviser nos kata/quyen/tao/poomse et ainsi poursuivre l’entraînement pendant mes vacances (mince, je parle de moi là).

Alors comment faire cet été pour garder le rythme et la motivation ?

Certains d’entre vous se sont sans doute donner rendez-vous à la fin des cours :

– « Tu es là pendant les vacances ? Appelles moi, on s’entraînera ensemble. »

Même si l’idée est louable, c’est déjà une mauvaise méthode, puisque le rendez-vous n’est pas pris. Il sera oublié, ou mangé par un autre rendez-vous, sans doute plus important, comme un après midi entre ami(e)s.

Entraînement à plusieurs

entrainementSi vous souhaitez vous entraîner à plusieurs, pendant une trève scolaire (que cela soit 1, 2 ou 8 semaines), vous devez fixer une première date avant de quitter le club. Ainsi, vos autres rendez-vous passeront après.
Le deuxième rendez-vous pourra se prendre plus tard, mais au moins vous aurez amorcé la période de calme.

Entraînement en solo

Si vous êtes seul, essayez de garder le même rythme que pendant le reste de l’année (supprimer un cours pour « lever le pied » ou ajouter des séances pour augmenter le rythme). Et tenez votre planning comme béton.

La première réaction sera de se dire que puisque c’est les vacances, c’est pas bien grave de rater une séance, sauf que la première fois, ce sera pour la raison que je viens d’évoquer… pas bien grave. La seconde séance sautera parce qu’il pleut. La troisième parce qu’il y a un super film à ne pas rater, bref, ne pas se tenir au planning est la porte ouverte à « ne pas s’entraîner pendant les vacances ». Et en septembre, on s’en veut à mort parce qu’on perdu un peu d’endurance, l’écart facial qu’on avait presque obtenu s’en est allé, et la forme qu’on avait mémorisée au cours du dernier stage à mis les voiles.
Avouez que c’est dommage.

Manque de motivation

Si c’est la motivation qui vous manque, même si elle peut avoir plusieurs causes, c’est peut-être l’occasion de vous demander si vous vous ré-inscrirez dans cette discipline en septembre. Vous n’avez peut-être pas trouvé le professeur qui vous convenait. N’hésitez pas à changer de pratique ou à pratiquer plusieurs disciplines en même temps. C’est bon pour votre ressentit et bon pour votre cerveau qui apprendra à mémoriser et gérer plusieurs styles bref, c’est bon pour vous.
Quelques infos sur le cross training dans cet autre article.

Pas d’entraînement faute de participant

Si c’est le manque de participants qui vous empêche de garder le rythme, allez sur des foraa d’arts martiaux ou de sports de combat comme Kwoon.info ou Ikusa.fr. Il doit bien y avoir moyen de rencontrer des gens de votre région (de vie ou de vacances) pour se faire un ou deux entraînements. Vous verrez ainsi d’autres pratiques ou d’autres pratiquants pour vous aider à vous orienter.

Ok, j’appelle !

Là, tout de suite, maintenant, sortez le numéro de téléphone ou l’email de vos camarades de tatamis ou de ring et envoyez leur une demande de rencontre. Proposez leur un entraînement pourquoi pas demain matin vers 10h30… pourquoi pas lundi soir vers 19h00.

Vous pouvez également utiliser des outils de planification facile comme Doodle… à essayer de toute urgence.

Ca y est, vous êtes reparti, je le vois d’ici.
Moi, je vais réviser mon Siu Lim Tao… dans la montagne.

Crédits photos : Aka12.free.fr, Infoantilles.com3


  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages