Du 31 janvier au 3 février à Las Vegas, se déroule l’US Open de Taekwondo de classe G2 (en mesure d’attribuer des points pour le classement olympique). A cause de la politique adoptée par le président des États-Unis, certains athlètes se sont vu refuser l’accès au territoire américain :

  • Meisam Rafiei (islandais né en Iran) ;
  • Mourad Laacharaoui (belge) ;
  • Si Mohamed Ketbi (belge) ;
  • Abdelkhalak Mkadmi (belge).
Belga / Eric Lalmand (metrotime.be)

Comment Donald Trump impact les arts martiaux

Malgré la conformité de leurs autorisations de voyage vers les USA (ESTA) avant le départ, une mise à jour de cette procédure a empêché les sportifs d’embarquer à bord de l’avion qui devaient les emmener aux états-unis, probablement parce qu’ils sont nés dans un des pays indiqués dans la « Black list » de Donald Trump.

Ces mesures de protectionnisme mises en place par le président US et son gouvernement, viennent par ce fait d’impacter le taekwondo, le mouvement olympique bref, les arts martiaux.

Un effet qui va sans aucun doute, toucher d’autres compétitions à visées internationales devant se dérouler aux états-unis.
Les fédérations organisatrices en viendront-elles à boycotter les rencontres US ?
Les compétitions seront-elles tout bonnement annulées ?

Nous allons observer tout cela avec grand intérêt.

Sources :
Article facebook de la fédération italienne de taekwondo
Deux taekwondoïstes interdits de voyage aux Etats-Unis

Contactez à l'adresse mail :