• 65
  •  
  •  
  •  
    65
    Partages

Alexandre Acariès fondateur de la méthode Karaté de Rue (KDR) pratique et développe sa discipline dans les Bouches du Rhône depuis 2010. Pour permettre à sa discipline de rayonner il a décidé de lancer le « projet R » il y a de cela 3 ans.

Lire aussi Projet « R » by Karate de Rue

Monsieur Acariès est 4e dan de Krav Maga, 3e dan de karate, 1e dan de pencak silat AFR et 1e dan de kyusho DKI. J’ai voulu en savoir un peu plus sur ce projet musical, je lui ai donc posé quelques questions :

Masterfight : Comment vous est venu l’idée du concept et pourquoi un rap ?
Alexandre Acariès : Je souhaitais promouvoir ma méthode d’une manière originale et inédite. J’ai donc choisi la musique comme moyen d’expression et le rap car c’est le style musical qui se rapprochait le plus de l’image de ma méthode.

visuel-single-Karate-de-rueDe plus, je souhaitais depuis longtemps associer une facette caritative à ma méthode KDR, c’est désormais chose faite puisque que pour 1 CD acheté, la moitié des recettes sera reversée à l’association L’enfant bleu contre l’enfance maltraitée.

Masterfight : Avez-vous pris des conseils auprès de professionnels de la musique pour vous lancer dans l’aventure ?
Alexandre Acariès : J’ai été coaché par mon ami Frank Hernandes (ancien musicien) pour pouvoir interpréter le morceau car je ne suis pas du tout rappeur à la base. Nous avons également eu les conseils professionnels de Khaled FREAK (Beatmaker) et de Raymond Llucia (ingénieur du son).

Il y a également eu la participation d’une jeune chanteuse Marseillaise, Louna Sperone, qui a été très professionnelle et qui a interprété le refrain du morceau « Poursuis ton combat » (le second morceau qui retrace mon parcours depuis mes débuts dans les arts martiaux jusqu’à la création de la méthode KDR).

Les musiques ont été composés spécialement pour l’occasion par Khaled FREAK.

Masterfight : Combien de temps a duré le tournage du clip et ou a-t-il été tourné ?
Alexandre Acariès : Au total, le tournage s’est étalé sur tout l’été 2014. Nous avons tourné le clip principalement à La Ciotat (13) avec les moyens du bord (Appareil photo HD, 1 flycam et 1 gopro).

clipKDR_01

Masterfight : Vous vous êtes amusé pour ce projet j’imagine. Avez-vous une anecdote le concernant ?
Alexandre Acariès : Effectivement, nous avons vécu de très bons moments sur le tournage. Les scènes qui ont été les plus difficiles à tourner sont celles qui sont « scénarisées » (ou l’on ne me vois pas interpréter le morceau).
Nous sommes entrain de préparer une petite vidéo bêtisier qui sera diffusée à la rentrée prochaine. Bien que nous ayons pris ce projet très à coeur et dans le plus grand sérieux, vous verrez que les moments de rigolades et les imprévus ne manquaient pas…

clipKDR_02

Masterfight : Ne pensez-vous pas que ce rap puisse décrédibiliser votre discipline ?
Alexandre Acariès : Il est vrai que ce projet est un pari risqué. Au départ, nous avions effectivement peur que cela tombe dans le ridicule bien malgré nous. Et puis au fur et à mesure de l’avancement du projet, nous avons été rassurés et nous sommes très fiers du rendu final. Bien sur, ça ne plaira pas à tout le monde, mais je suis persuadé que ça plaira aux fans de la méthode KDR.

D’ailleurs, depuis la sortie du projet, le 26 Juin dernier, nous n’avons eu que de très bons retours aussi bien de la part de fans, d’inconnus, de véritables rappeurs et même d’Experts en arts martiaux. Nous aimons sortir des sentiers battus et cela demande parfois de prendre des risques. Mais nous sommes très fiers au final car nous sommes les premiers en France (et probablement ailleurs) à avoir créer un projet de single de rap caritatif pour promouvoir une méthode de Karaté.

clipKDR_03

Masterfight : Les arts martiaux vous ont-ils aidés dans le développement de ce projet ?
Alexandre Acariès : Les arts martiaux nous aides chaque jour sans que nous nous en rendions vraiment compte. Mais là ou ils m’ont aidé le plus dans ce projet ça a été pendant les journées de playback ou je devais interpréter le morceau devant la caméra avec le plus grand sérieux.
Beaucoup de patience et de détermination également car nous avons tenu secret ce projet pendant près de 3 ans et nous avons eu de très nombreux contretemps dont certains ont failli faire échouer le projet. Self contrôle et persévérance étaient donc au rendez-vous.

Merci beaucoup Alexandre et bonne continuation.

Le résultat de son travail est un clip de rap agréable à entendre pour peu qu’on soit un peu ouvert au genre. Doté d’images fortes parfois, de mises en situation et de séances d’entraînement, cette vidéo vente bien sûr les mérites de la méthode Karaté de Rue… mais pas que.

Mise à jour du 8 aout 2015 : Une interview a été faites par la radio

Renseignements supplémentaire

Site officiel du club : Shin gi taido La Ciotat
Site officiel de Karaté de Rue : Karate de Rue
Page facebook : Karaté de Rue
Contact : karatederue@gmail.com


  • 65
  •  
  •  
  •  
    65
    Partages