•  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout objets ou armes que vous utilisez contre un agresseur, peut se retourner contre vous.

Vous devez garder ce que vous avez dans la main le plus près possible de votre corps afin que l'on ne vous désarme pas.

Evidemment, avant d'avoir à regretter des pertes d'un côté comme de l'autre, il va vous falloir user de tout le talent dont vous êtes capable et même de vous surpasser.
On ne sait jamais dans quelle direction cette altercation va nous mener ni quelles en seront les conséquences.

Avant qu'une agression n'ai lieu, il y a plusieurs étapes par lesquelles vous et votre agresseur allez passer.
Le but n'est pas ici de les décrire (pas pour l'instant), mais simplement de vous faire prendre conscience qu'une agression peut très bien se passer pour peu que l'on y mettent un peu du sien.
Et vous avez plusieurs armes pour cela :

  • La diplomatie
  • La soumission
  • L'indifférence

En fait toute la panoplie d'émotions à votre disposition.

Qu'avez vous dans vos poches ou dans votre sac qui puisse vous aider dans une situation difficile ?

  1. Le sac : tenu par la sangle c'est une fronde (vérifier avant de partir que vous y avez bien mis une brique, éh éh). La lanière peut servir de fouet, et de liens une fois l'ADV maitrisé.
  2. Le journal : grand classique, puisque roulé sur lui-même il se transforme en bâton. Plus efficace en estoc (pour perforer).
  3. Le portable : Petit nouveau dans votre panoplie, son antenne fera un excellent poignard inoffensif. Un coup au plexus, dans les côtes, le dos, bref la ou ça fait mal.
  4. Le talon aiguille : malvenu au pied en cas d'agression (essayez donc de courrir), il sera par contre très utile dans vos mains (voir "Le portable").
  5. Le crayon : petite pointe très douloureuse enfoncée entre les côtes, dans la joue, ou ailleurs (Pour laisser un autographe à votre ADV).

  •  
  •  
  •  
  •  
  •