• 25
  •  
  •  
  •  
  •  
    25
    Partages

bilan_masterfightAmies pratiquantes et pratiquants, chères lectrices, chers lecteurs… public chéri mon amouuuur !

Masterfight, génèse d’un projet

D’abord, Masterfight est né en 2001. J’ai souhaité lancer un site internet qui me servirai à transmettre aux jeunes enseignants. Je souhaitai partager ce que je percevais de l’enseignement des arts martiaux vietnamiens, dans lequel j’aidais mon talentueux professeur (Dominique B.).
Pour que les internautes retiennent bien le nom du site, j’ai pensé à un nom accrocheur pour que « ça pète » : Masterfight était né (même si je n’étais pas sûr de ce que cela signifiait en anglais).

Puis 2008 amorça un tournant très important, car je décidai de transformer le site en plateforme d’informations concernant cette fois-ci l’ensemble des arts martiaux et des sports de combat. Mes recherches cette année là me montrèrent que seuls les foraa (forum au pluriel) étaient hyper-actifs en conversation de tout poils et tentaient de renseigner les curieux de l’art de la guerre : kwoon.info (devenu Kwoon.org) et Webmartial étaient de ceux-là, mais malgré le fabuleux boulot des webmasters, ils ne se définissaient pas en tant que media d’informations. La presse papier n’avait pas amorcé son adaptation au monde numérique et la porte était grande ouverte pour peu qu’on y mette un peu de coeur, ce que je fis.

A l’époque, parmi les premiers sur le créneau de l’information des arts martiaux et des sports de combat en ligne (j’imagine que quelque part ailleurs, d’autres sites tentaient de faire la même chose sans que j’en ai connaissance mais on ne peut pas tout voir), j’ai relayé des news au travers d’annonce de stages, de compétitions, mais aussi en diffusant des vidéos permettant de découvrir de nouveaux horizons. J’ai également rédigé bons nombres d’articles de fond parfois aidés par de bonnes âmes disposant d’un peu de temps (Christophe P., Jennifer B., Antoine T.). Bref Masterfight a fait son petit bonhomme de chemin et pris de l’ampleur, parfois accompagné, mais plus souvent seul.

Les outils Masterfight : Une boîte à idées qu’on arrête plus

Mon cheval de bataille (coucou Matthieu) étant que plus Masterfight serait connu, plus les disciplines martiales seraient vues, j’ai cherché à fournir à la communauté des outils (et j’en ai imaginé à la pelle) qui lui permettrai de rayonner d’avantage, en communiquant plus largement pour toucher un public encore plus important :
Punchs.net : le premier digg like des arts martiauxpunchs.net : un « digg-like » (cf capture d’écran à droite), mort à cause du ratio visiteurs/efforts sans commune mesure ;
– un générateur automatique d’affiche : le générateur automatique d’affiche de stage (développé à l’origine par Sophie V.) est en cours de refonte depuis de nombreux mois (merci Pierre L. de ta patience) ;
– un agrégateur de contenu : le planet Arts Martiaux
– une chaîne Youtube « Masterfight Channel » : retransmission en direct (Kombat Sport avant l’heure, merci Olivier H. pour ta présence et tes conseils), reportages, interviewes et revues de presse (elles reviennent bientôt) ;
– un service d’hébergement de blog : que je n’ai pas développé par manque de temps mais dont 2 disciplines bénéficient toujours (la Cobra Team Taekwondo et la ligue NPdC des Arts Martiaux Vietnamiens).
– et le Kiosque : un endroit ou vous pouvez consulter les couvertures de la plupart des magazines d’arts du combat de France et d’ailleurs.

Les coups de projecteurs

Masterfight s’est également promu propulseur de projet :
Quizcombat : un site permettant de tester ses connaissances martiales ;
L’Art de la Voie (dont le numéro 19 vient de paraître) ;
Kata Judo (le blog officiel du site éponyme… à venir).

Les livres techniques

D’autres projets, techniques ceux-là dans les domaines de la lutte, du wing chun et du pencak silat ont été lancés sans qu’il y ai de concrétisation dû à divers paramètres comme le temps, les finances et un peu de communication. Ces projets nécessitent un grand nombre de photographies dans des lieux spécifiques et parfois la distance avec les initiateurs de projet se trouve être un véritable frein à leurs éclosion…. et parfois non (Benjamin, José, Lex si vous me lisez).

Les partenariats

Des partenariats ont également vu le jour pour permettre une fois de plus aux pratiquantes et pratiquants d’accéder à l’information, notamment avec Jujitsu.net ou le Podcast Octogon, émission orientée cage fighting et UFC emmenée par Samir et Omar.

Certains autres partenariats, comme certaines interviews ou certaines enquêtes n’ont pas été menées à terme ni même parfois réalisées, plus par défaut de gestion de planning de ma part que d’autres choses.

Evénementiel

300x250Masterfight a également tenté d’aider à sa manière les sinistrés du Japon, terre de bons nombres d’arts martiaux, et de Fukushima en particulier, en organisant un Jour pour le Japon : les arts martiaux solidaires. Journée mise en place par Jennifer B. que je remercie sincèrement pour le travail formidable qu’elle a accomplie sur ce projet et au cours duquel nous avions récolté près de 2000 euros transmis intégralement à la Fondation de Lille en faveur d’une action locale.

La suite pour Masterfight

D’autres projets de développement sont dans mes cartons (une association, un jeu vidéo, des outils online, un événement, etc.) et ne demandent qu’à être développés pour le plus grand bénéfice des arts martiaux et des sports de combat.

L’ensemble de mon travail sur Masterfight, avec les hauts, les bas et les fréquences variables de publication m’ont tout de même permis de toucher jusqu’à 15 000 visiteurs par mois au mieux de ma forme, toutes disciplines confondues. Même si ce chiffre peu paraître impressionnant (ou pas) pour certain, je trouve cela peu au regard du million de pratiquants recensés en 2012 dans l’hexagone (ce chiffre regroupe les fédérations de sports d’opposition, dont l’objectif est de se débarrasser physiquement d’un adversaire, à mains nues ou avec une arme).

Comme vous pouvez le constater, le travail déjà effectué pour la communauté des arts martiaux et des sports de combat est assez important pour valoir un « petit » rappel au bout de 5 ans d’existence, mais le travail encore à accomplir est tout aussi énorme, mon rêve secret étant de faire entrer les arts martiaux à l’école, afin de permettre à la jeunesse d’appréhender son corps de façon plus précises et d’aborder les quelques valeurs communes qui unissent toutes les disciplines de combat : le respect de soi et des autres, ainsi que le goût de l’effort (entre autres).

Ouf, je crois que j’ai fait le tour. Si vous avez lu jusque là, c’est que vous êtes un super fan (je vous met un p’tit LU de côté) et que vous ne souhaitez que du bien à votre magazine Masterfight et je vous en remercie !

L’aventure continue pour le plus grand bénéfice de nos disciplines de combat.
Masterfight, pour que survive l’esprit des arts martiaux !

Gilles Aubin
Directeur de publication

 

 

 


  • 25
  •  
  •  
  •  
  •  
    25
    Partages