glima-methode-combat-viking_02Tout le monde a entendu parlé des vikings, mais qui connait la méthode de combat qu’ils avaient mis au point, le Glima ?
Traduction de l’article original Military.com : Arthur Beaudelot, revisité par Gilles Aubin

Qu’est-ce que le Glima

Le Glima est une ancienne forme de lutte viking à main nues très répandue entre le VIIIème et le XIème siècle [NDLR : la Viking Glima Fédération fait plutôt référence aux écrits du XIIIème siècle rédigés par le poète Snori Sturluson décrivant cette lutte]. Les vikings utilisaient toutes sortes d’armes telles que des sabres, des haches ou des couteaux et d’autres ustensiles, mais ils avaient développé une forme de combat sans armes. Le mot Glima signifie « éclair », c’est aussi une vieille expression scandinave voulant dire « se battre ». Le Glima est actuellement toujours pratiqué, principalement en Islande en dépit de ses origines enracinées dans la Scandinavie d’autres fois.

L’ancienne Scandinavie a toujours été protégée par les guerriers vikings. Ces derniers avaient également envahi d’autres terres et pays, mais certain disent qu’ils cherchaient surtout à se battre. Il paraîtrait que dans les villages vikings, tous les occupants étaient armés, femmes et enfants compris. Les hommes passaient leur temps à s’entraîner à mains nues au Glima et organisaient des concours et des matchs pour voir qui était le meilleur.

Les vikings furent décrits par un voyageur passant en Scandinavie de la manière suivante : « chaque homme a une hache, un sabre et un poignard et il les garde prés de lui en tout temps ». Cette description correspond à celle de vrais guerriers, même à celle des combattants modernes qui transportent plusieurs armes pour être utilisées à des fins différentes. Ils étaient toujours armés, comme les militaires et les policiers de nos jours.

Les techniques utilisées par le Glima peuvent être difficile à décrire. Cette discipline semble similaire a la lutte sauf que lorsque les deux combattants sont au sol, au lieu d’essayer de se soumettre, comme dans le JJB, le ju-jitsu ou la lutte, ils essayeront de se remettre au-dessus de l’adversaire au sol. Dans l’art du Glima, la force n’était pas aussi importante que les compétences techniques et l’équilibre. Les combattants s’échangeaient des coups foudroyants et se frappaient aussi bien avec les mains que les pieds.

Attaquer la tête de l’adversaire est le principal objectif du Combat-Glima. Si tu ne peux pas attraper la tête, fonce dans les jambes !
Viking Glima Fédération

Un aspect intéressant de la philosophie de cet art est que durant les séances de sparring, l’objectif est de faire tomber l’adversaire, mais le combattant qui a fait tomber l’autre doit se remettre debout le plus vite possible. Cet objectif illustre bien la vraie nature combattante du Glima. Sur le champ de bataille, aucun viking ne pouvait se permettre d’être immobile ou bloqué au sol, il serait taillé en pièces par un sabre, une hache de guerre ou écrasé par une massue.

Les combattants Berserkers

Si on parle du Glima, il ne faut pas oublier de mentionner les forces spéciales des vikings, les « berserkers ». ces derniers étaient de vrais durs à cuir, agressifs, déterminés, rapide et léger.

Notre expression « devenir berserk », vient du viking berserkers. Berserk (bärsärk en suédois) signifie « la folie des baies ». Les guerriers vikings qui souhaitaient devenir bärsärk mangeaient des baies (toxiques) additionnées à d’énormes quantités d’hydromel.

Les berserkers mordaient leur boucliers à pleine dents, criaient et se comportaient comme des sauvages durant la bataille. Il est dit que ces hommes étaient insensibles à la douleur et aux blessures et qu’ils continuaient à se battre longtemps après que les autres vikings ou les autres guerriers aient abandonnés ou aient été tués.
Le Dieu de la guerre, Odin, était considéré comme une source d’inspiration pour ces combattants endurcit car il avait a lui seul le pouvoir d’inspirer les hommes et les plonger dans un état de « rage berserk » qui les rendaient insensible à la douleur et leur évitaient la crainte.

Le Glima de nos jours

Des démonstrations furent exécutés lors des jeux olympiques de 1908 (Londres) et 1912 (Stockholm) où des équipes islandaises de Glima furent présentes.

La Viking Glima Fédération dont le président et Instructeur est Lars Magnar Enoksen, organise des stages bien sûr et une compétition : le Glima Combat Challenge.

Pour en savoir plus sur le Glima

Site de la fédération : le site officiel de la fédération www.viking-glima.com
La Chaîne Youtube : Combat Glima
Le groupe Facebook : Combat Glima Club
La page Facebook : Combat-Glima-Norge

Contactez à l'adresse mail :