• 19
  •  
  •  
  •  
  •  
    19
    Partages

Tai chi zero et_tai chi hero, de stephen fung et sammo hungLorsque j’ai reçu les DVD de Tai Chi et Tai Chi Hero je savais que je verrais des cascades « câblées » et des effets spéciaux à la chinoise (plus que visible), mais je suis tombé sur 2 films… surprenant.

Stephen Fung réalise ici l’histoire incroyable de Lu Chan, un jeune garçon un peu simple d’esprit dont le front est orné d’une « corne », en fait un gros bouton. Pratiquant brillamment les arts martiaux, il est utilisé dans l’armée pour un talent très spécial. Malheureusement, l’utilisation de ce talent le tue à petit feu. L’approche de sa mort se symbolise par le changement de couleur de sa corne. Il apprend que lorsqu’elle deviendra noire, il mourra. On lui conseil donc de se mettre au Tai Chi afin de faire circuler son énergie interne et repousser cette malédiction.

Lorsqu’il arrive dans le village ou il pense pouvoir apprendre la technique de cet art martial des origines, il trouve un village fermé aux étrangers ou on lui interdit l’accès à cette discipline qui doit le sauver.

Un évènement lui permettra de se distinguer pour peut-être changer le regard des villageois.

tai-chi-zero_tai-chi-hero_stephen-fung_sammo-hung_2La narration de se film oscille entre le film muet, la BD, le film historique et le jeu vidéo. Non qu’il ne sache pas choisir sa voie mais pour servir un large public (du baby shaolin au vieux maître des comptoirs). En effet Stephen Fung a décidé de mettre dans ce film d’arts martiaux tout ce qu’il avait envie d’y voir, le tout dans un univers steampunk fort étonnant dans le domaine des kung fu movies. Cela aurait pu devenir un fourre-tout sans saveur, mais c’est en fait un film plein de surprise au service de cette histoire qui lie la comédie et le drame. Tout est mis en place, d’ou la présence de Sammo Hung à la chorégraphie des combats, pour que le spectateur passe un agréable moment.

La plupart des aspects du film ont été abordés sous des angles différents de ce qui se fait dans les films d’arts martiaux classiques, la bande originale ne faisant pas exception. Vous entendrez de la musique traditionnelle chinoise comme du métal ou de l’accordéon. Des sonorités très variées mais toujours au service du film.

Alors que le premier volet Tai Chi se termine par… flûte je ne peux rien dire… bref, le jeune Lu Chan devient… ah non, décidément je ne peux pas révéler ça non plus.
Quoi qu’il en soit le second volet, Tai Chi Hero commence par un mariage et le méchant est toujours là.
Un petit bemol sur le second volet, car l’histoire se poursuit dans une ambiance moins « fun » que le Tai Chi Zero

Un conseil toutefois, avant de voir le second volet, ne ratez pas le premier !

Tai Chi Tai Chi Hero


  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  
    19
    Partages