•  
  •  
  •  
  •  
  •  

Photo (3)Dominique Barrere pratiquant de lutte bretonne depuis 6 ans et Président du club Skol-Gouren (1) de Quimper depuis 2 ans explique à travers nos questions ce qu’est la lutte bretonne.

Simon C. : Pouvez-vous expliquer en quoi consiste le Gouren ?
Dominique Barrere : Il s’agit d’un sport de combat traditionnel plus communément appelé la lutte bretonne. La pratique du Gouren remonte au 4ème siècle et est issue des rivalités entre villages.

SC : Comment se déroule un combat ?
DB : Ça oppose systématiquement deux personnes (deux hommes ou deux femmes). L’adversaire est battu s’il est projeté et que ses deux épaules touchent le sol.

SC : De qui provient la réglementation en vigueur ?
DB : Le Gouren a été véritablement codifié à partir de 1930 par le docteur Cotonec qui a mis en place les premières règles notamment la limitation du temps lors d’un combat.

AfficheSC : Existe t’il d’autres formes de luttes celtes ?
DB : Oui, le Back-Hold qui est d’origine écossaise (2) et qui -comme le Gouren- est une pratique reconnue pour les championnats d’Europe des luttes celtiques.
Il existe aussi d’autres formes de luttes qui ne sont pas celtes et que nous apprécions telles la Glima qui est Islandaise ou la Lucha Canaria (lutte canarienne)  qui est la lutte des Iles Canaries.

SC : Quelles sont les différences entre le Gouren et le Back-Hold ?
DB : Bien que ce soient deux sports d’arrachée, ils restent différents l’un de l’autre. Pour le Back-Hold, la pose est obligatoire et un combat se déroule en 3 manches gagnantes. Il est perdu dés lors qu’on lâche les bras ou qu’on pose à terre un autre appui que les jambes.

SC : La principale différence avec la lutte gréco-romaine ?
DB : L’élément principal est l’absence de combats au sol dans le Gouren.

SC : Quelles sont les principales compétitions de Gouren ?
DB : Il existe les Championnats départementaux puis le challenge hivernal qui s’étale sur 3 journées, enfin en été on pratique d’une manière plus authentique et durant une période qui s’étend de juin à la fin août et à l’ancienne dans la sciure de bois (afin de suivre la tradition).

SC : Quels sont les principaux événements à venir ?
DB : On se prépare pour le championnat du Finistère qui se tiendra au mois de mai.

SC : Merci M. Barrere pour cet entretien.

N’oubliez pas d’aller regarder l’émission sur cette compétition de Back Hold 2013 dans l’émission Multisports de Tébéo TV.

Site officiel : skolgourenkemper

PhotoPhoto (2)

(1)  »SKOL » est un terme breton qui signifie école et  »GOUREN » signifie lutte
(2) Le Back-Hold est écossais et plus récent que le Gouren puisqu’il date du 15eme siècle.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •