• 39
  •  
  •  
  •  
    39
    Partages

Photo 1Masterfight publie la première entrevue en français d’Itay Gil. Expert de haut niveau en Krav Maga. Entraineur de renommée mondiale, spécialiste reconnu dans le domaine de l’armement mais également instructeur de tir et de tactique militaire.

Simon : Itay, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Itay Gil : Bonjour, mon nom est Itay, j’ai 50 ans. Je suis israélien et directeur de Protect ISS

SC : A partir de quand (de quel événement ?) as-tu démarré le Krav-Maga ?
IG : J’ai commencé à pratiquer le Krav Maga pendant mon service militaire mais auparavant, j’ai fait beaucoup de sports de combat et d’arts martiaux, y compris le judo, le sambo, du karaté et de kickboxing.

Photo 4SC : Ton expérience militaire a-t-elle été nécessaire pour développer tes entrainements ?
IG : J’ai d’abord été parachutiste au sein des commandos SAYERET (une section des forces spéciales) puis j’ai rapidement intégré une unité d’élite dans le contre-terrorisme : le YAMAM. Depuis 1997, je suis capitaine de réserve et désormais spécialisé dans l’antiterrorisme, j’ai notamment entrainé les brigades DUVDEVAN et plusieurs brigades dans des armées étrangères.
L’intensité de l’entrainement et la rigueur nécessaire sont des outils que j’utilise encore lors des séminaires. J’utilise également mes compétences militaires dans un cadre plus général, c’est plus utile lorsque j’entraine des soldats.

Photo 2SC : Pourquoi avoir choisi de créer une école italienne du Krav Maga ?
IG : Le Krav Maga est devenu de plus en plus populaire, j’ai développé la pratique de ce sport dans différents pays et en Europe, où la demande de formation était importante. Mirav Tarkka (1) et Enzo Lupo (2) représentent mon enseignement en Italie, ce qui signifie qu’ils produisent des cours pour et parfois avec moi mais ils ont leur propre école.

SC : En quoi consiste la formation lors des séminaires ?
IG : J’apporte l’expérience réelle de mon service. Au cours de mes nombreuses années dans l’armée, j’ai arrêté plusieurs terroristes et des criminels de hauts risques. Ce vécu a un avantage dans les formations et apporte quelque chose d’unique dans mes entraînements.

SC : Tu parcours souvent l’Europe, un séminaire en France a t’il été déjà envisagé ?
IG : J’ai déjà effectué plusieurs déplacements en France par le passé et je reste ouvert à l’idée de faire des séminaires.

S : Comment s’organisent tes stages de formation ? 
IG : C’est très variable, en réalité j’adapte les cours en fonction des envies des participants et de leurs niveaux. De même, un séminaire peut s’étaler sur quelques jours voir sur un mois  entier.

Photo 3

SC : Qu’en est-il de la reconnaissance officielle de tes cours de Krav-Maga ?
IG : Certains sports de combat souffrent d’un manque de reconnaissance officielle et se perdent dans diverses organisations plus ou moins réelles. Les formations que je dispense ont obtenues une reconnaissance universitaire (3), le but étant de permettre l’obtention d’un diplôme à l’issue d’un stage. Recevoir ce diplôme en coopération avec l’Université de Tel Aviv, c’est un indicateur de compétence en Krav-Maga.

  • (1) Ex sergente de l’armée israélienne et fondatrice de Défense Krav Maga, une école associée à Protect
  • (2) Il possède sa propre école Evolution Krav Maga
  • (3) Reconnaissance du département d’éducation physique de l’Université de Tel-Aviv, depuis le 6 février 2013

  • 39
  •  
  •  
  •  
    39
    Partages