•  
  •  
  •  
  •  

417u-BodfmL._SL500_AA300_Philippe Grangé, 6 ème Dan Aikido de l’Aikikai, sortira prochainement son premier ouvrage intitulé « Le corps aiki » aux éditions Budo Éditions sur une autre façon d’appréhender l’aikido.

Biographie de l’auteur

Philippe Grangé, est né en 1957 à Talence. Il fait ses débuts en aïkido à l’âge de15 ans avec Jean-Paul Drapeau à l’Union Sportive Talençaise (UST). Il a 21 ans il reçoit la responsabilité des cours d’aïkido à l’UST. En 1981, premier séjour à l’Aïkikai de Tôkyô, premiers cours avec Yamaguchi Seigo sensei.

En 1984 il décide alors de partir pour le Japon et pratique de manière intensive à l’Aïkikai Hombu Dôjô, le centre mondial de l’aïkido et étudie la langue japonaise. Il est désormais membre du Collège Technique de la FFAAA et enseigne au Cercle d’Aïkido et de Taijiquan de Gradignan depuis 1996 et anime de nombreux stages en France et à l’étranger.

Presque chaque année, il retourne pratiquer au Japon. Son expérience en tant qu’élève des maîtres Yamaguchi Seigo, et Su Dong-Chen, l’a tout naturellement dirigé vers la présentation et l’enseignement de la partie interne de l’aïkido.

Achetez « Le Corps Aiki »

Note de l’éditeur
« Ce livre, basé sur l’expérience accumulée jusqu’à maintenant par l’auteur, n’explique pas seulement les techniques, mais surtout la préparation de l’esprit et les façons fondamentales d’utiliser le corps. Cet ouvrage aborde l’aïkido d’un point de vue inexploité jusqu’à maintenant.

Plusieurs siècles de développement ont permis aux arts martiaux d’Extrême-Orient d’associer à la défense personnelle, le maintien d’une bonne condition physique, le travail de l’énergie interne (Ki) et une philosophie respectueuse de l’homme. À l’origine méthodes de combat, ils sont peu à peu devenus des voies (Tao en chinois, Dô en japonais ou en coréen), c’est-à-dire des moyens de recherches spirituelles et mentales pour l’homme.

L’aïkido s’inscrit dans cette notion de voie. Il contient deux aspects : L’apprentissage des techniques qui constitue la pratique externe, ce qui est visible ; L’apprentissage de la science du corps et de l’esprit qui constitue la pratique interne, ce qui est invisible. L’objectif de cet ouvrage, malgré ses limites et ses imperfections, est d’apporter des axes de recherches inédits, et peut-être des réponses à des questions de fonds que peuvent se poser les aïkidokas. »


  •  
  •  
  •  
  •