•  
  •  
  •  
  •  

Ce samedi 24 novembre, ce sont sept Français qui étaient en lice visant le titre lors des Championnats du Monde de Karaté. Les 15000 spectateurs applaudirent debout devant le spectacle de l’équipe de France obtenir avec l’art et la manière 2 médailles d’argent et deux médailles de bronze.

Les jeunes femmes ouvrirent la voie avec Alexandra Recchia en -50kg, l’emportant avec une grande facilité, suivie de la jeune Lucie Ignace, réunionnaise de -55kg, avant que Lolita Dona (-61kg), capitaine de l’équipe et la plus attendue pour le titre mondial, n’emporte la médaille d’or, 3e de la journée.

En kata le redoutable vénézuélien Diaz emporta le titre de champion du monde face à un Minh Dack brillant. Kenji Gillon quant à lui en -84kg, maîtrisa le redouté Japonais Araga et apportait à son équipe le premier titre mondial. Le public se mit debout lorsque Nadège Ait Ibrahim en +68kg enleva la 5e médaille d’or de l’équipe nationale sous le nez de l’Italienne Vitelli, alors championne du monde en titre.

Un évènement à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire du karaté français ou l’on a pu ajouter en kata féminin la médaille d’argent de Sandy Scordo, et le bronze de Tiffany Fanjat en -68kg, sans oublié celui de William Rolle en -67kg, champion du monde pour la deuxième fois.

Aujourd’hui dimanche 25 novembre, alors que la France tire à domicile (comme il y a 40 ans), l’équipe de France nous prépare un bilan jamais vu : les équipes de combat féminine et masculine arrivent en finale alors que les deux équipes kata se disputeront la 3e marche du podium.

Source : www.karateparis2012.com


  •  
  •  
  •  
  •