• 619
  •  
  •  
  •  
  •  
    619
    Partages

Les arts martiaux et les enfantsMise à jour 01/06/2017
En tant que parents, vous souhaitez sans doute ce qu’il y a de mieux pour vos enfants, en matière d’alimentation, en matière d’éducation comme en matière de sport… et c’est tout à votre honneur.

Mais en ce qui concerne le sport, vous vous demandez si, devant contribuer à la construction de sa personnalité, cette activité doit lui permettre de se défouler après l’école, ou au contraire lui apprendre à se maîtriser ? Doit-elle lui apprendre la vie en société ou plutôt l’aider à s’affirmer en tant qu’individu ?

En fait, le choix d’un art martial comme activité sportive donnera l’occasion à l’enfant de travailler les deux facettes en même temps : affirmer son individualité et sa capacité à vivre avec les autres.

Les arts martiaux, sports individuels ?

Comment un art martial peut-il aider à la compréhension de la vie en société alors que les disciplines regroupant le terme « arts martiaux » ou « sports de combat » sont affichées comme les sports les plus individualistes qui soit ?

Tout simplement parce qu’on oublie bien souvent que même un sport individuel est pratiqué en groupe. Les arts martiaux sont donc en fait bien plus collectifs qu’on ne le pense a priori. L’enfant rencontrera d’autres enfants comme dans n’importe quel autre club, jouera avec eux avant et après les cours et, pendant les cours devra s’adapter aux comportements de chacun, comme au foot ou au basket.

Les arts martiaux, sports collectifs ?

Mais si les arts martiaux sont finalement un lieu de rencontre social, comment l’enfant se révélera-t-il en tant qu’individu ?

Parce qu’entre le début du cours et la fin du cours ou l’esprit collectif est important, il y a le cours en lui-même. Un moment ou il devra faire preuve de contrôle pour ne pas courir partout (à moins que les exercices le lui demandent comme sur les vidéos que vous verrez plus bas), pour ne pas perturber ses camarades, pour ne pas interrompre le professeur toutes les 5 secondes.
Il devra également apprendre à maîtriser ses gestes comme le feront ses partenaires d’apprentissage au cours des jeux pédagogiques mis en place par l’enseignant.

Les arts martiaux sont une école de vie

Les méthodes utilisées lui permettront également de dépenser son énergie dans un cadre sécurisé. Comme je le disais plus haut, il y suivra des règles de conduites liées au respect ; de lui-même, de ses camarades, du professeur et du matériel mis à sa disposition.

Les grandes phrases que vous avez certainement déjà entendu par ailleurs concernant les arts martiaux prennent alors tout leur sens : Les arts martiaux sont une école de vie.

Un art martial peut-être pratiqué dès 4 ou 5 ans en général. Il sera enseigné à l’enfant la découverte de son corps par, entre autres la latéralisation et la coordination de ses mouvements et apprendra également à ne pas avoir peur du contact avec l’autre.

Si vous décidez de l’inscrire dans l’un des 4 arts martiaux les plus pratiqués en France (chiffres 2015) : le judo, le karaté, l’escrime ou le taekwondo, voilà de quoi vous entendrez parler…

Judo

enfants-et-arts-martiaux+550 000 licenciés en 2015
Le judo comme son nom l’indique (ju – souple, do – la voie) est la voie de la souplesse. Pas en terme physique, car l’enfant n’apprendra pas à faire le grand écart, mais dans la technique utilisée pour maîtriser et/ou projeter (repousser) un adversaire potentiel. On jouera plus volontiers sur l’équilibre et le déséquilibre de l’adversaire ainsi que sur ses mouvements, sa vitesse et sa force, en laissant de côté ses propres muscles. L’enfant y apprendra également à chuter sans se faire de mal, au cas ou il se ferai projeter lui-même.

Les valeurs véhiculées par le judo sont :
L’amitié, « C’est le plus pur des sentiments humains » ;
Le courage, « C’est faire ce qui est juste » ;
La sincérité, « C’est s’exprimer sans déguiser sa pensée » ;
L’honneur, « C’est être fidèle à la parole donnée » ;
La modestie, « C’est parler de soi-même sans orgueil » ;
Le respect, « Sans respect aucune confiance ne peut naître » ;
Le contrôle de soi, « C’est savoir se taire lorsque monte la colère » ;
La politesse, « C’est le respect d’autrui ».

Site officiel : FFJDA


Karate

+240 000 licenciés en 2015
Le karaté est la voie de la main vide, l’apprentissage de mouvements d’attaque et de défense sans arme. On dit que c’est une discipline de percussion. L’enfant y apprendra à utiliser ses bras et ses jambes pour se défendre ou pour attaquer. Il travaillera également sa mémoire pour mémoriser des « chorégraphies de combat » appelés « kata ». Au-delà de ces techniques de combat on y apprend également à devenir dynamique dans ses déplacements, aiguiser son regard et ses réflexes.

Les valeurs véhiculées par le karaté sont :
L’Honneur (Meiyo) : Se comporter dignement et respectablement ;
La Fidélité (Chujitsu) : Tenir ses promesses et remplir ses engagements ;
La Sincérité (Makoto) : Ne pas déguiser ni ses sentiments, ni ses pensées ;
Le Courage (Yuki) : Savoir braver le danger et la souffrance ;
La Bonté (Shinsetsu) : Une haute humanité qui nous pousse à être respectueux de la vie ;
L’Humilité (Kyoken) : Savoir être modeste, exempt d’orgueil et de vanité ;
La Droiture (Tadashi) : Prendre sans aucune faiblesse une décision juste et raisonnable ;
Le Respect (Sonchoo) : Savoir traiter les personnes et les choses avec déférence ;
Le Contrôle de Soi (Seigyo) : Maîtriser ses gestes et ses émotions (comme la colère).

Site officiel : FFKDA


Escrime

+50 000 licenciés en 2015
L’apprentissage de l’escrime comprends en fait trois formes d’escrime : l’épée, le sabre et le fleuret. Des règles différentes régissent ces trois armes et obligent à s’adapter. Les enfants y développeront entre autres choses la concentration et la précision.

Les valeurs véhiculées par l’escrime sont :
Respect de l’autre ;
Courage ;
Maîtrise de soi.

Site officiel : FFE


Taekwondo

+50 000 licenciés en 2015
Le taekwondo met quant à lui l’accent sur les coups de pieds (voir la vidéo ci-dessous). L’équilibre et la souplesse des enfants seront ainsi grandement sollicités.

Les valeurs véhiculées par le taekwondo sont :
La courtoisie, la politesse, la modestie, hygiène (Yé Eui) ;
La loyauté, l’intégrité, le sens de l’honneur (Yeum Tchi) ;
La persévérance (Inn Né) ;
La maîtrise de soi, le respect, le courage, le sacrifice (Geuk Ki).

Site officiel : FFTDA

Comme vous pouvez le voir, quelque soit la discipline (et il en existe des dizaines d’autres capables de convenir à l’épanouissement de votre enfant), les arts martiaux véhiculent généralement des valeurs communes comme le courage, la maîtrise de soi et le respect. Ce qui changera c’est le professeur en lui-même ainsi que sa formation (souvent un brevet d’état). C’est pou cette raison qu’il est important de venir assister à un ou deux cours afin d’échanger avec le professeur. Il vous expliquera comment se déroule ses cours et quels types d’exercices et de jeux il a l’habitude de faire avec les enfants.

Petite note à retenir

1 > Les vidéos ne sont là que pour vous donner une idée de l’ambiance des cours, car chaque professeur a sa pédagogie propre. Aucun cours ne ressemble à un autre.
2 > J’ai dit assisté à « un ou deux cours », je n’ai pas dit « assister à tous les cours ». En effet les parents souhaitent souvent rester proche des enfants. Tantôt pour les surveiller, tantôt pour les encourager ou les reprendre s’ils font des « bêtises ». Mais avec cette ingérence, ils ne laissent pas au professeurs le loisir d’affirmer son autorité, de jouer le rôle qui lui est dû à ce moment. Il faudra « prendre sur vous » et laisser l’enfant « se faire gronder » ou « être félicité » par quelqu’un d’autre. Vos enfants apprendront par eux-même, sans vous impliquer ou vous exprimer… même par geste ! (je vous ai vu venir).

Si vous devez rester sur le banc pendant le cours, prenez donc un carnet de sudoku ^_^, mieux, allez prendre un café au bistrot du coin.

Sources : www.taekwondoclub.fr, FFJDA, www.combs-escrime.fr

Crédit photo : La dépêche


  • 619
  •  
  •  
  •  
  •  
    619
    Partages