•  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeux olympiques 2016 au BrésilDepuis cet été, il circule sur la toile de nombreuses pétitions et autres appels pour que le karaté soit Olympique. Voici un petit rappel pour les prétendants aux jeux( ainsi que quelques questions à se poser):

Afin d’êtres olympique, un sport doit être pratiqué par les hommes dans 50 pays sur 3 continents et par les femmes dans 35 pays sur 3 continents également.

Les obligations d’une discipline

Pour être intégré aux JO, ils sont jugées sur différent critères qui sont :
1 – Les caractéristiques techniques (nombre d’épreuves, infrastructures nécessaires, coûts opérationnels, etc.),
2 – L’histoire du sport (création de la fédération, participations aux Jeux, etc.),
3 – L’universalité (nombre de pratiquants, de fédérations actives, répartition par continent, etc.),
4 – La popularité (vente de billets, couverture télévisée, sites internet, sponsors, etc.),
5 – L’image (égalité des sexes, transparence, équité, attrait, impact sur l’environnement, lutte contre le dopage, etc.),
6 – Le développement futur de la fédération (ses finances, ses axes de développements, etc.)

Et surtout, si un sport veut être olympique, il doit prendre la place d’un autre puisque le nombre de sport représenté est de 28 !

Etat des lieux

Donc le karaté (dans son intégralités de styles) est bien représenté mondialement, c’est indiscutable. Détaillons chaque point :
1 – Si l’on considère le nombre d’épreuves, il n’y en a que deux susceptibles de faire l’unanimité : le kata et le kumite (le kata artistique, la casse et autres « exercices » étant finalement peu représenté.)
2 – Les 1er championnats du monde ne date pas d’hier et le karaté est largement représenté lors de Jeux multi-sportifs (jeux panaméricain, jeux africain, etc.).
3 – Le nombres de pratiquants est éloquent. Il est constament en évolution et les prochains championnats du monde qui se dérouleront à Paris au mois de novembre en seront la preuve.
4 – Ce quatrième point est plus ou moins liée au troisième et sera donc plus appréciable au même moment.
5 – L’image du karaté, ne devrait pas souffrir, l’égalité des sexes est sans équivoque chez les compétiteurs, le « coût » environnementale devrait être faible et les plans écologiques sont à  long termes (les structures utilisé par le karaté peuvent l’être aussi par le judo et le taekwondo et ce à moindres coûts). Pour ce qui est du dopage, peu de cas ont été rapporté. Quant à la présentation du sport (règles, objectivité, etc.) il est entre les mains de la WKF (Fédération Internationale de Karaté).
6 – Le dernier point concerne essentiellement le développement du karaté sur 4 ans, la situation financière (stable ou en croissance c’est un plus) de la fédération internationale et la répartition des fonds afin de soutenir les fédérations nationales (ce qui correspond à peu près à la situation actuelle).

Les points à éclaircir

Les différent points évoqués ne devraient en rien empêcher l’accessit du karaté seulement voilà, en y regardant de plus près il y a de nombreux point où le karaté est mis en défauts :

Point 1 : Si l’on considère les épreuves aussi bien kata que kumité, quelles règles adopter (en kumité type kyokushin, mumonkai, ou non-contact, etc.) et quels styles en kata (tout style serait difficilement lisible pour un public non-averti et un seul laisserait du monde sur le coté !)

Point 2 : Il existe de nombreux championnat du monde kata et ou kumite (pas tous WKF) multi-style (shotokan,/shito-ryu) uni-style, etc. ce qui peut être une contrainte voir une barrière.

Point 3 : Certains pays abrite plusieurs fédérations de karaté ou plusieurs fédération abritant le karaté (les U.S.A en compte au moins 3 et le japon, rien qu’en kyokushin, 3 également)

Point 4 : La popularité du karaté est quasi inexistante en dehors des initiés, le plus grave étant la couverture médiatique : dans les pays leader (comme la France par exemple), les médias ne font pas le  relais de l’information, et même lors d’événements majeurs les média sportifs non-spécialisés les couvrent à peine.

Point 5 : L’égalité des sexes en karaté est quasi présente, il n’y a qu’en termes de représentativité dans les instances fédérales internationales (les juges, les représentants des athlètes, les élus mondiaux) que cela peu poser problèmes, peu de femmes sont en effet représentées.

Point 6 : Le développement du karaté peut être plus important mais dépend essentiellement de sa couverture médiatique (il suffit de voir le nombre de licenciés en rugby depuis que les matchs sont retransmis à la TV). Sans couverture médiatique il est difficile pour un sport d’exister et d’évoluer d’où l’interrogation concernant le karaté (d’autant qu’il est encore parfois confondu par le grand public avec le kung-fu qui prétend lui aussi a l’olympisme).

Petit rappel et non des moindres, il existe 5 sports de « combat » et le karaté devra donc prendre la place de l’un d’eux !

Pourquoi un karaté olympique

Alors voilà finalement la grande questions : Pourquoi le karaté devrait être Olympique ?

– Pour bénéficier d’une plus grande visibilité dans les médias  (certains sport n’y parviennent pas en-dehors des J.O) ?
– Pour être fière d’y être (ça va à l’encontre de ses enseignements et de ces principes martiaux) ?
– Pour une question d’argent et de sponsors (et donc de développement) ? Mais du moment où on parle d’argent il y a automatiquement dérives (dopages, rencontres truqué, etc.).

Y a-t-il d’autres raisons ?

Le karaté Olympique ne risque-t-il pas de perdre son âme et son art comme le taekwondo et le judo ?

Le karaté peut il éviter la professionnalisation (car c’est ce qui le guette) et tout en étant olympique ?

Le karaté gagnerait-il finalement à être olympique ?

Voici un lien pour plus d’information : Critères d’évaluation pour les sports et les disciplines


  •  
  •  
  •  
  •  
  •