•  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour vous faire patienter avant l’arrivée du prochain numéro de l’Art de la Voie, Masterfight s’est entretenu avec le rédacteur en chef de ce magazine numérique gratuit, Antoine Thibaut.

Masterfight : Dis moi Antoine, qu’est-ce qui t’a amené aux arts martiaux ?
Antoine Thibaut : J’étais une crevette et tout le monde se foutait un peu de moi, de plus j’étais mauvais en sport et impopulaire… j’ai donc voulu essayer les arts martiaux pour devenir quelqu’un. Je voulais exister pour les autres et ne plus être le +1 ou l’homme invisible.

MF : Et c’est le ju jutsu qui attira tout de suite ton attention ?
AT : Et bien je connaissais le club et il avait bonne réputation donc je ne me suis pas trop posé de questions. en fait à la base je voulais faire du kendo (dont je ne connaissais pas le nom) mais il y en avait pas à l’époque.

MF : Et qu’est-ce qui t’a décidé à entamer la création de l’art de la voie ?
AT : J’ai créé l’art de la voie pour deux raisons :
– La première est que je me suis rendu compte que les pratiquants d’arts martiaux avaient peu de connaissances sur le sujet.
– La seconde est que j’effectuais des recherches sur les principes fondamentaux des arts martiaux et que le magazine m’aurait permis de rencontrer du monde, de confronter mes idées à un public etc.

MF : Le magazine l’Art de la Voie, en succès croissant si j’en crois les statistiques, a-t-il changé quelque chose pour toi ?
AT : En fait… plus ou moins tout ^^
Ca m’a remis sur les rails et ça m’a déridé, j’y ai appris beaucoup de choses, fait des rencontres… je suis mieux que jamais.
Le fait de rencontrer des gens m’a amélioré. et puis le fait de me sentir mieux à largement assoupli ma pratique.

MF : Au sens physique ou au sens « ouverture vers les autres disciplines » ?
AT : Les deux… quoique j’étais déjà ouvert vers les autres disciplines, mais moins vers les autres personnes (enfin avant)

MF : En quoi l’Art de la Voie t’a-t-il aider à t’assouplir physiquement ?
AT : Et bien moins de dureté mental assoupli le corps j’ai l’impression… et le fait de rencontrer des personnes d’autres disciplines permet de voir d’autres théories, d’autres manières de bosser.

MF : Comment choisis-tu tes sujets et comment rassembles-tu les informations attenantes ?
AT : Et bien ça dépend. En général je commence par visiter les forums, voir des vidéos lire des bouquins. De là je regarde sur quoi je peux trouver des informations et je les recroise pour les vérifier. Maintenant je commence à prendre de plus en plus contact avec des pratiquants notamment via les sites de clubs ou blogs pour obtenir des informations.

MF : Tu leur présentes ton magazine et le but de ton « interrogatoire » ?
AT : Oui toujours, et parfois ça marche… mais parfois non.

MF : Tu as déjà essuyé des refus ?
AT : En général quand les personnes ne répondent pas je considère ça comme un refus et ça m’est arrivé 2-3 fois.

MF : A moyen et long terme, quelles sont tes ambitions pour l’Art de la Voie ?
AT : Pour l’instant continuer… j’aimerais bien pouvoir finir un cycle c’est à dire un article « historique », un article « lumière sur… », et un article « panthéon martial » sur chaque discipline. Ca pourrait me permettre à long terme de sortir un bouquin, une genre de mini encyclopédie.
Dans l’immédiat je cherche des rédacteurs.

Merci pour cet entretien Antoine. Je ne te retiens pas, le numéro 9 t’attend… et il y a du boulot.
Bon courage à toi, merci pour les arts martiaux et longue vie à l’Art de la Voie.

Infos de dernières minutes

– Antoine vient de m’envoyer la conversion en PDF de 2 des 3 premiers numéros Mai, Juin et Juillet (merci à Christophe Lombard pour son travail).
Vous les trouverez sur la page du magazine l’Art de la Voie.
– L’Art de la Voie évolue et change de peau, voici en avant première le nouveau bandeau titre qui sera inauguré avec le numéro 9, à paraître comme d’habitude à la fin du mois


  •  
  •  
  •  
  •  
  •