•  
  •  
  •  
  •  
  •  


Samedi 28 mars (je sais, j’ai du retard) s’est déroulé le 5ème Open de Lutte Libre à Lille.

Quelques précisions avant de commencer afin de cerner la discipline : Qu’est-ce que la lutte libre ?
Il y a deux styles officiels au niveau des jeux olympiques, la lutte gréco-romaine ou l’on ne peut agir que sur le haut du corps et la lutte libre ou l’ensemble du corps peut être saisie.


Rachid Ghilmanou
Mrs. Daniel Vanwonterghem (LCM) et Rachid Ghilmanou (arbitre fédéral en passe de devenir arbitre international) ont bien voulu répondre à mes interrogations quant à l’arbitrage dans la lutte libre.
L’arbitrage est rendu par 3 arbitres :
– chef de tapis (confirme et consigne)
– arbitre central (donne les points et motive les lutteurs à l’action)
– juge

Il y a 3 périodes de 2mn entrecoupées de 30s de repos.
La fin du match peut être déclarée s’il y a un « tombé », c’est à dire si l’un des lutteurs fait toucher le sol au deux épaules de son adversaire.

Pendant les périodes de repos, les lutteurs doivent être séchés (élimination de la sueur) afin de reprendre le combat dans de bonnes conditions. On peut voir pendant les 30s, les coachs remuer de grandes serviettes devant les combattants afin d’accélérer le processus.

Comme dans cet open, il est question de lutte libre, on peut voir des pratiquants d’autres disciplines venir se frotter aux lutteurs spécialistes. C’est assez compréhensible sauf dans le cas ou « l’extérieur » n’a pas pris le temps de comprendre les règles. On a pu alors assister à l’incompréhension du juge central, en voyant un judoka ne plus combattre lorsqu’on son adversaire est projeté au sol.

Organisé par le Lutteur Club Monsois (LCM) et l’Omni Sport Fivois (OSF), il a réunit 80 lutteurs venu de pays aussi différents que la Léthonie, l’Italie, la Moldavie ou la Belgique.


Daniel Vanwonterghem
Mme. Sautière et M. Vanwonterghem, respectivement de l’OSF et du LCM, se sont démenés, s’occupant des moindres détails, afin de faire de cet évènement une rencontre unique. Et c’est ce qu’elle fût.
D’une organisation remarquable, elle s’est déroulée sans anicroches… sauf une. Un jeune combattant s’est offusqué que son adversaire lui triture les doigts sur lesquels il avait mis du sparadrap pour les protéger (pensant sans doute que son adversaire ne s’en servirait pas comme moyen de pression). Partit du tapis sans demander son reste, son adversaire fût déclaré vainqueur. Ce fût la seule tension visible de la journée.

Les combats fûrent, aux dires des habitués de la chose, d’une grande qualité, justifiant par là, la présence des autres pays. Un plateau de haute volée réunissant un panel de lutteurs tout à fait remarquable.


Mme. Sautière
Je regretterai une chose quand même dans cet Open de Lutte Libre : le manque de respect du public.
Le dernier combat venait à peine de commencer que les derniers spectateurs pliaient déjà bagages pour au final laisser les lutteurs, seuls pour la remise des médailles. Au lieu d’acclamations, comme il est de coutume dans les sports de combat (pour féliciter les combattants d’avoir donner tout ce qu’ils avaient dans leurs combats), on a assister à un défilé morne, de sportifs fatigués mais souriant pour la plupart, heureusement.

Résultats 55kg

1- Tulbea Ghenadie (Monaco)
2- Daudov Zalimkhan (Dijon)
3- Goygueriev Avslanbek (Kappelen)

Résultats 60kg

1- Perpelita Andrei (Moldavie)
2- Memma Romain (Maizières)
3- Gacem Selim (Maizières)

Résultats 66kg

1- Odichlidze Giorgi (Dijon)
2- Fiquet Maxime (Dijon)
3- Savva Octavian (Moldavie)

Résultats 74kg

1- Mukhtarov Arthur (Dijon)
2- Gurmauzachi Ion (Moldavie)
3- Ferreira Grégory (France)

Résultats 84kg

1- Itaev Saïd Ahmed (Sarreguemines)
2- François Maxime (France)
3- Missilier Maël (France)

Résultats 96kg

1- Canali Grigori (Moldavie)
2- Soeltanov Toemson (Kruibek)
3- Aucharenka Alexis (Orvault)

Résultats 120kg

1- Delcampe Rémi (France)
2- Bergin Romain (Comité Nord)
3- Zahadi Karim (Bagnolet)

M. Vanwonterghem tenait à ce que je remercie pour lui les partenaires que sont : Arté, Yalouz, Netimprim et Aux Bretons (restaurant de la place de la nouvelle aventure à Lille)

Et n’oubliez pas, le 30 mai, soyez présent au 16ème Master International de Roubaix


(Publié sur www.masterfight.net.)


  •  
  •  
  •  
  •  
  •