A priori, quand on parle de Sherlock Holmes, le personnage fictif de Sir Arthur Conan Doyle, on pense au détective doté d’un esprit de déduction hors du commun. Remarquez qu’on pense aussi au docteur Watson, mais du coup on s’éloigne du sujet.

Pourquoi Sherlock Holmes apparait-il sur Masterfight ?

Parce que je viens de voir le Shermock Holmes de Guy Ritchie, avec Robert Downey Jr et Jude Law sortie en 2009.
La deuxième scène de combat que voici m’a interpelé sur le système utilisé.
J’y ai vu du wing chun, de la self défense et une touche de vieille boxe.


Sherlock Holmes qui fait du kung fu… n’importe quoi !

Conan Doyle sauve Holmes grâce au bartitsu

Hors, après quelques recherches sur la toile, j’ai appris que dans l’un de ses livres (Les aventures de la Maison Vide – 1901) Sir Arthur Conan Doyle donnait à Sherlock Holmes la connaissance d’un art martial : le Bartitsu, qui lui permit d’éviter la mort grâce à une esquive (Conan Doyle voulait tuer Holmes, mais sous la pression, il dut au contraire le sauver).

On enseignait également la culture physique au Bartitsu ClubLe Bartitsu est une méthode de défense personnelle mise au point par Edward William Barton-Wright à son retour du Japon en 1898. Sa méthode unissait selon lui les meilleures techniques locales (du jeet kundo bien avant Bruce Lee et le MMA donc). Il adjoint son nom Barton, au terme Jitsu qui donna Bartitsu.

Edward William diffusa donc sa méthode au sein de l’école qu’il fonda à soho entre 1899 et 1902 : l’Académie du Bartitsu d’Armes et de Culture Physique (autrement appelé le Bartitsu Club), faisant de lui le premier européen à enseigner un art martial venu du pays du soleil levant.

Bartitsu, compilation de techniquesM. Barton-Wright aurait écrit dans son livre Transactions of the Japan Society :

Dans le bartitsu on inclut la boxe, ou l’usage du poing comme un moyen pour frapper, l’usage des pieds dans le sens offensif et défensif, l’usage de la canne de promenade comme un moyen de défense personnelle. Judo et ju-jitsu, qui étaient des styles secrets de lutte japonaise, on les appellerait action rapprochée, car appliqués à la défense personnelle.

Afin d’assurer, autant que possible, l’immunité contre les blessures dans des attaques par surprise ou des bagarres, ils doivent inclure la boxe pour apprécier entièrement le danger et la rapidité d’un coup bien direct, et les parties spécifiques du corps qui ont été attaquées scientifiquement. La même méthode, naturellement, vaut pour l’usage du pied ou de la canne.

Judo et jujitsu n’étaient pas conçus comme des moyens primaires d’attaque et de défense contre un boxeur ou un homme qui vous donne des coups de pied, mais doivent être utilisés seulement après être venus à courte distance, or pour arriver à distance rapprochée il est absolument nécessaire d’utiliser la boxe et l’usage du pied.

Sherlock Holmes 2 : le jeu d’ombres

Sherlock Holmes à la sauce Robert Downey Jr reviendra pour le mois de décembre de cette année 2011 dans un « Sherlock Holmes 2 : Le jeu d’ombres » dont voici la bande annonce qu’on peut dire très rythmée et alléchante (de mon point de vue bien sûr)

On peut espérer que Richard Ryan s’occupera à nouveau des chorégraphies des combats car ce mélange des genres m’avait bien plu.

Le Bartitsu a son site internet, cliquez ici pour le découvrir. ce site a été ouvert en 2006 par James Marwood, professeur dans divers disciplines dont le Bartitsu et la gestion de conflit. Il a également ouvert www.modernbartitsu.com

Men's Journal

Selon une interview donnée par Robert Downey Jr au magazine Men’s Journal, ce dernier pratiquerait le wing chun avec Eric Oram. Ce dernier enseignerait le style Cheung à d’autres acteurs tel que Christian Bale (Batman Return).
Il aurait commencé le wing chun pour améliorer sa concentration et relancer sa carrière, ce qui expliquerai l’aisance et le réalisme des scène de combat de ce nouveau Sherlock Holmes.

Sources : Wikipedia, bartitsu.org