•  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un stage Kyokushin Kata-Bunkai aura lieu le samedi 12 mars et dimanche 13 mars 2011 sous la direction de Shihan Bertrand Kron (6e Dan FFK, BE2) et Sensei Jérôme de Timmerman (4e Dan, BE1). Les ateliers seront mis en place selon les grades avec pour objectif la révision du bunkaï et les principes fondamentaux des katas de base et supérieurs.

Ce stage est ouvert
– à tous les débutants dès 14 ans,
– au 9ème kyu dès 12 ans
– au 7ème kyu dès 10 ans,
– au 5ème kyu dès 8ans.

Programme
Cours commun et de travail sur 2 ateliers de niveau
– bases techniques, Bunkaï
– 5 pina et 5 pina ura, 2 katas respiratoires, 4 katas supérieurs Kyokushin.

Horaires
Samedi de 10h à 12h et 14h30 à 18h30
Dimanche de 10h à 12h (1 cours)

Tarif
– gratuit pour les membres de FKOK et gratuit pour les licenciés étrangers
– 20 euros pour l’ensemble du week end (4 cours)
Les inscriptions se font par courriel pour les membres de FKOK et les licenciés étrangers;
par courrier pour les autres participants à FKOK, Bertrand Kron, 11 rue dAllainville, Bois-le-Roi, 28500 Vernouillet
Préciser le club, le nom, le prénom, l’âge et le grade.

Hébergement et repas possibles
– hôtel le skippy,10 rue Jean Moulin, 37700 Saint-Pierre des Corps
Numéro de téléphone : 02.47.44.44.67
chambre pour deux avec petit déjeuner : 47 euros (préciser lors de la réservation « stage de karaté »),
– repas commun sur réservation avec règlement à l’inscription avant le 6 mars à emilielerenard@free.fr et envoi du chèque (à l’ordre USSP ARTS MARTIAUX) chez Emilie LE RENARD 6 impasse Emilie du Châtelet 37700 La Ville aux Dames
Buffet sur place au dojo avec boisson
– 10 euros pour les enfants – de 12ans,
– 12 euros pour les adultes.
Pour le Samedi soir nous avons réservé une salle privée au Buffalo : il est indispensable de réserver par eMail auprès d’Emilie pour la réservation du nombre de places.
– 7,90 euros par personne : 1 steak haché frites / glace ou café gourmand ou
– 11,90 par personne : filet de poulet frites ou dos de cabillaud riz / fromage blanc au miel ou glace ou à la carte du Buffalo

Lieu
15, rue Marcel Cachin, , à Saint-Pierre des Corps (37700), France.

Le kyokushin, qui signifie en japonais « école de la vérité ultime », est un style de karaté. A partir des techniques du karaté japonais, le kyokushin est un karaté de full-contact, qui met l’accent sur l’efficacité en combat réel.
« Le Kyokushin a été créé part Maître Masutatsu Oyama qui a suivi l’enseignement des plus grands parmi lesquels Ô Sensei Funakoshi Gichin. Le style Japonais (Gojû Ryu et Shotokan) lui inspire les techniques de poing, le travail respiratoire, les mouvements linéaires ; les formes circulaires viennent du Taikiken de Maître Kenichi Sawai, mais il a aussi puisé dans les arts martiaux Chinois et Coréens anciens avant de faire sa propre synthèse basée sur ses recherches et sensations personnelles.Au Japon, puis à travers le monde, Masutatsu Oyama a su faire connaître le Kyokushin avec de nombreux ouvrages. Maître Oyama est devenu de son vivant une véritable légende. Il a créé un style qui a la réputation d’être la forme « dure » du Karaté do. Les combats se déroulent avec contact et frappe réelle. La casse et l’endurance servent aux élèves à se tester ; kihon et kata restant bien évidement les outils de base du pratiquant.

Actuellement, le Kyokushin représente au Japon la plus grosse école de Karaté do et compte plus de douze millions de pratiquants sur les cinq continents (150 pays affiliés).Le kyokushin, qui signifie en japonais « école de la vérité ultime », est un style de karaté. A partir des techniques du karaté japonais, le kyokushin est un karaté de full-contact, qui met l’accent sur l’efficacité en combat réel.
Le Kyokushin a été créé part Maître Masutatsu Oyama qui a suivi l’enseignement des plus grands parmi lesquels Ô Sensei Funakoshi Gichin. Le style Japonais (Gojû Ryu et Shotokan) lui inspire les techniques de poing, le travail respiratoire, les mouvements linéaires ; les formes circulaires viennent du Taikiken de Maître Kenichi Sawai, mais il a aussi puisé dans les arts martiaux Chinois et Coréens anciens avant de faire sa propre synthèse basée sur ses recherches et sensations personnelles.Au Japon, puis à travers le monde, Masutatsu Oyama a su faire connaître le Kyokushin avec de nombreux ouvrages. Maître Oyama est devenu de son vivant une véritable légende. Il a créé un style qui a la réputation d’être la forme « dure » du Karaté do. Les combats se déroulent avec contact et frappe réelle. La casse et l’endurance servent aux élèves à se tester ; kihon et kata restant bien évidement les outils de base du pratiquant.
Actuellement, le Kyokushin représente au Japon la plus grosse école de Karaté do et compte plus de douze millions de pratiquants sur les cinq continents (150 pays affiliés) ». (dixit kyokushinkai-france)

Pour plus d’informations:

Numéro de téléphone : 06.64.40.03.14
Adresse courriel : kyokushin [AT] orange.fr ou thomas.euzenat [AT] free.fr (réservation repas)
Site internet : www.kyokushinkai-france.com/>


  •  
  •  
  •  
  •  
  •