•  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous avez tous entendu parler, de près ou de loin, de la porte claquée par Chantal Jouanno (Ministre des Sports) sur une potentielle reconnaissance du MMA en France. Les plus importantes communautés du MMA sur le web, ont relayés ses propos ainsi que la réaction de Bertrand Amoussou (Président de la CNMMA).
Ici-même, je rédigeai également une réaction à leurs propos dans l’article Chantal Jouanno tacle le MMA, Bertrand Amoussou répond

Pétition pour la reconnaissance des MMA en FrancePour tenter de donner du poids et une certaine consistance au mécontentement des pratiquants de MMA, une pétition pour légaliser les MMA en France a été lancée par la CNMMA. Elle tourne actuellement sur la toile mais peine à rassembler.

Pourquoi, alors que le web vibre de cette colère sourde, cette pétition ne rassemble-t-elle pas plus de signatures (3853 au moment ou j’écris l’article soit 9 signatures par heure depuis le 17 janvier) ?

Je pense que la cause (mais ce n’est que mon avis) est la même que celle qui ne permettra pas au MMA d’être reconnu : le manque de rassemblement et de cohérence de la discipline.
– Tant que chaque club tentera de se faire valoir seul, pour que son existence soit reconnu, rien ne changera.
– Tant qu’aucun programme fédérateur ne rassemblera les clubs autour d’une bannière unique, rien ne changera.

La pratique des MMA (car puisqu’ils sont multiples ils devraient être au pluriels) pour être reconnu en France doit à mon sens se détacher du grand spectacle véhiculé par ailleurs. Nous ne sommes pas aux USA et le catch (qui me semble être le modèle évident pour l’UFC) ne fait pas encore recette en France. Le « clinquant/musical… qui tâche rouge » ne fait pas partie de la culture française. Rappelez-vous que nous avons inventé la savate, sport de gentlemen et non le muay thaï, art martial de guerrier.

Les MMA doivent être reconnus, mais uniquement parce que c’est une discipline comme les autres, ni meilleur, ni pire.

Ah oui une dernière chose, arrêtons de parler des valeurs des MMA pour les faire accepter, elles sont primordiales pour les pratiquants, mais en aucune manière pour les décideurs politiques, sinon il y a bien longtemps qu’on ne parlerai plus de foot.

Leçon de communication n°1 ; Comment faire parler des MMA ?

Organisez un coup médiatique people avec Karl Amoussou ou Cheikh Kongo. Arrangez-vous pour qu’on les prennent en photos nus dans leur piscine, ou en tong avec leurs épouses à la plage… on parlera d’eux, donc du MMA. Le début de la reconnaissance par les media, donc par le public.

Attention, être reconnu par les media, implique la perversion de la discipline.
Alors, prêt à jouer le jeu ?


  •  
  •  
  •  
  •  
  •