•  
  •  
  •  
  •  

Open international de karate de Wasquehal« L’Open de Karate de Wasquehal a atteint un niveau mondial aujourd’hui », c’est de la bouche même de Bruno Verfaillie (responsable du corps arbitral) qu’émane cette confidence. Et à la vue des combats de la journée, on ne peut qu’acquiescer.

L’Open International de Karate organisé par Gilbert Thulliez (4) au Dojo de Wasquehal, a fait encore une fois et c’est une habitude, un carton plein.
Toutes les équipes étaient sur place soit pour le niveau des compétiteurs, soit pour préparer les combattants à de futures compétitions ou encore, à mi saison, pour voir si l’entraînement des 5 premiers mois avait porté ses fruit.

Cette compétition de haut vol a réuni plus de 30 pays différents dont le Mexique un grand habitué, le Monténégro ou l’Ukraine. Toutes étaient ici, comme le disait Mlle Tiffany Fanjat (championne du monde 2010 par équipe), parce que le haut niveau des compétiteurs appelle un haut niveau de compétition. On est sur place parce que les champions sont sur place, CQFD.

Malgré la faible médiatisation de l’évènement (et tous les passionnés enragent de cet état de fait), l’Open International de Wasquehal est un incontournable du karate français. Cette année c’est encore près de 300 combattants qui se sont affrontés sur les 4 surfaces de combat du Dojo géant de cette ville du Nord de la France.

Tiffany Fanjat était donc sur place en tant que responsable des équipes de France cadets, juniors et espoirs et ne monterait donc pas sur le tapis cette fois-ci. Elle me donnait son sentiment avant le début des hostilités :

« Les pôles France de Montpellier et de Chatenay-Malabry sont présents ainsi que l’équipe de France elle-même soit plus de 30 athlètes (dont une 15aine d’éléments rien que pour l’équipe de France). Certains espoirs viennent ici pour préparer les championnats d’Europe. On peut citer notamment Lamya Matoub (vainqueur de l’Open de Paris 2011) et Marie Prouille (championne de France sénior 2010 et seconde en +57kg à Wasquehal l’année dernière) qu’on espère voir monter sur le podium.
Les combattants sont ici parce qu’ils rencontreront des adversaires qu’ils n’ont pas l’habitude de rencontrer et c’est ce qui est intéressant à Wasquehal. C’est la compétition qui clôture la préparation des athlètes espoirs avant d’entamer la période de récupération pour les Championnats d’Europe. »

Patrick Urbino entraîneur de l’AEK Grigny, un des clubs élites nationaux, est venu avec de jeunes espoirs : Mustapha Bakhary, Chelloum Malek et Tahiri Mounia, tous venus ici avec un bon potentiel de podium.

« Je suis à Wasquehal parce que je prépare de jeunes espoirs aux futures grosses compétitions. Dans le club ce sont surtout chez les juniors et cadets qu’il y a du potentiel.
Wasquehal fait partie des compétitions incontournables pour la préparation, le niveau international en plus. Les athlètes que je présente ont tous fait des podiums nationaux et peuvent prétendre aux finales. »

Michel Dacosta (directeur sportif au club de Karate de Longwy) était accompagné entre autre par Jennifer Lecaplain et son fils Logan Dacosta (qui tirait pour l’équipe de France). Il nous parlait de sa présence à Wasquehal :

« On attend de cette compétition du niveau, parce que c’est ce qu’on recherche. Voir comment les autres travaillent. Quand c’est international comme ici, c’est toujours intéressant. Bien sûr on est là pour faire des podiums, mais aussi voir ce qu’a donné la préparation jusqu’à la mi-saison et notre progression par rapport à l’année dernière. On essaie de faire toutes les compétitions, de bouger régulièrement et comme on a reçu des invitations pour Wasquehal on s’est incrits. Bien sûr on amène quand même que ceux qui ont un bon niveau, ça ne sert à rien de venir en sachant qu’on aura aucune chance, mais on est là d’abord pour le Karate. »

Monique Amghar (championne du monde 1990) était elle aussi sur place pour observer le comportement de 2 élèves du Mawashi Karate Club où elle enseigne, Nasser Haddad et Alban.Dobremetz.

Wasquehal est une compétition relevée. Dès qu’on arrive en juniors séniors il n’y a plus de compétition donc soit tu fais partie de l’élite et tu voyages, soit tu viens à des compétitions comme l’Open de Wasquehal qui est une compétition internationale de renom. De toutes façons, même qu’on a perdu on ne peut qu’apprendre, il n’y a que du bon à prendre dans ce genre de compétition. On peut avoir du mental, mais sans entraînement ça ne va pas. Après Wasquehal on préparera les régionaux qui sont sélectifs pour les France.

Pour cette 22ème édition, Thierry Masci (multi récidiviste en championnat d’Europe et championnat du Monde dans les années 80) était venu représenter la Fédération Française de Karate et Disciplines Affinitaires (1) en tant que « Directeur du Haut Niveau Chargé des Equipes de France ». Ca me semblait une « preuve » de l’ampleur que Gilbert Thulliez a réussi à insuffler à cet évènement et j’ai voulu en savoir un peu plus sur les véritables raisons de sa présence :

« Ce qui est important pour nous dans le cadre de la préparation c’est le volume de combat avant les championnats d’Europe en Suisse (2) (du 6 au 8 mai à Zurich). Nous allons donc participer à l’Open de Rotterdam (3) (les 5 et 6 mars en Allemagne) et les garçons iront bientôt en Australie tandis que les filles iront en Iran.
Wasquehal est une compétition de plus qui permet aux athlètes français de venir s’exprimer.
Si on amène nos équipes ici c’est bien qu’on donne du crédit à l’open qu’a mis en place Gilbert Thulliez. Cependant cet open pourrait passer à la vitesse supérieur si la représentativité des différentes nations était plus prononcées.

Gilbert Thulliez l’organisateur, nous donne son point de vue sur l’évènement :

« La présence de Thierry Masci, représentant officiel de la fédération ainsi que les 4 entraineurs nationaux venus pour affiner leur sélection pour les championnats d’Europe est un signal fort pour l’Open. Que la Fédé déplace les cadres et une belle équipe de France est le signe d’une belle reconnaissance du niveau et de l’organisation.
C’est une des plus belle édition tant au niveau du nombre d’athlètes qu’au niveau de la qualité des combats et des champions en lice.
Pour l’an prochain et la 23ème édition nous avons évidemment très envie d’avoir les japonnais !! »

Cette compétition ou près de 800 spectateurs s’étaient déplacés encadrés par 20 personnes du club (bénévoles sans qui rien ne serait possible), a été clôturée vers 17h30 avec des finales annoncées en grande pompe sur le tapis central, suivi d’une présentation personnalisée des 10 finalistes. De superbes affrontements donnant lieu à des encouragements tonitruants, auront marqués les esprits des spectateurs. Les télé locales s’étaient déplacés est l’on a pu voir les caméras de WEO, la télé Nord/Pas de Calais et de Grand Lille TV. D’autres journalistes interviewaient les champions autour des tatamis. L’un juste après un combat, l’autre pendant les échauffements.
Les finales se sont terminés à 18h30 et le dojo a retrouvé son calme, en attendant la prochaine édition… avec la présence du Japon, peut-être.

Résultats

Quand c’est possible, je vous indique également la progression des combattants par rapport aux éditions précédentes

Féminines – 60 kg
1. CONTRERAS Laura (Mexique)
2. VISNOVSKA Monika (Slovaquie) | 2009 =
3. MATOUB Lamya (Equipe de France)
3. BARRE Stéphanie (Pôle France 75)

 

Féminines +60 kg
1. DONA Lolita (Budokan Thiais) | 2009 +2
2. PROUILLE Marie (Equipe de France) | 2010 =
3. LADIRA Lira (Mexique)
3. FLORETIN Anne-Laure (Pôle France 75)

 

Masculins -68 kg
1. LOPES Yohann (Equipe de France)
2. Da COSTA Logan (Equipe de France)
3. BAKHARI Moustapha (AEK Grigny)
3. ICHANE Freddy (Equipe de France)

 

Masculins -78 kg
1. HORUNA Stanislav (Ukraine) | 2010 +1
2. ARKANIA Gogita (Géorgie) | 2010 -1
3. DEBAILLIE Christopher (KC Condé)
3. MAUROY Ludovic (Belgique)

 

Masculins +78 kg
1. BENDIAB Salim (Condé sur Escaut) | 2010 +1
2. MORALES Homero (Mexique) | 2010 +1
3. MALGUY Florian (Equipe de France)
3. MALONGA William (KC Colombe)

 

En savoir plus

– 1) FFKDA
– 2) Les championnats d’Europe 2011
– 3) Open de Rotterdam 2011
– 4) Karate club de Wasquehal

« Un » problème technique m’empêche de travailler sur les vidéos de cette journée. Je vous présente toutes mes excuses pour le délai de parution que cela à engendré.


  •  
  •  
  •  
  •